• 1 commentaire
  • Nouvelle année, année nouvelle,
    Dis-nous, qu'as-tu sous ton bonnet ?
    J'ai quatre demoiselles
    Toutes grandes et belles
    La plus jeune, en dentelles,
    La seconde en épis,
    La cadette est en fruits
    Et la dernière en neige.
    Voyez le beau cortège !
    Nous chantons, nous dansons
    La ronde des saisons
    .

    Louisa Paulin


    Illustration : Alphonse Mucha


    votre commentaire
  •  

    Un coeur d'Ange décide d'aller en balade
     pour visiter les planètes
    .Fin prêt il s'elance tout fier de lui.
     Le maladroit se prend les pieds dans la Voie Lactée
     où il a faillit se noyer
    Requinqué par un rayon de soleil
    il file tout droit chez madame la Lune
    qui fait la sieste
     à l'ombre d'un nuage léger comme une plume
    en attendant l'heure de se lever
    c'est à dire ce soir
     lorsque la Nuit arrivera
    dans son manteau de velours !


    "Attends lui dit dame Lune n'as tu rien oublié ?
    Ton corps aérien tu en auras bien besoin tu sais
    car les Humains ne sont pas toujours commodes 
    tu vas en prendre des coups. ;
    tandis que bien à l'abri dans ton corps lumineux
    ils te prendront pour un reflet dans l'eau ,
    un nuage d'été , un effet de reverbération
     ainsi il ne feront pas attention à toi
    bien trop occupés qu'ils sont à se faire la guerre..


    à MOINS QUE TU N' AIES LA CHANCE DE RENCONTRER
    un bébé qui arrive tout droit dans une famille
    lui il te reconnaîtra  tu seras son Ange Gardien.! ........
    Mais sois patient ne sais tu pas
    Que bientôt tu vas aller
    chanter
    Pour la plus belle des Fêtes
    celle de la NOËL ?"
    Bouche bée le petit ANGE
    écoutes et souris  aux ANGES!

    Chanteplume



    2 commentaires
  • Voici ce qu'ESTELLE chante le rire au fond des yeux
    pour conclure  ensuite  en dansant sur place:
    " y z'ont raison nous... on prends un faux avec du parfum de sapin".
    Puis aprés un court instant
    " chez toi  mamy les sapins sont dans le jardin
     et y sont si beaux encore plus
     quand on les "enguirlande" sic ESTELLE

    LA GREVE DES SAPINS

    Refrain:
    C'est la grève des sapins
    Des aiguilles des pommes de pin
    Ils veulent tous être palmiers
    Cerisiers ou bananiers
    (citronnier abricotier)
    Devenir arbres fruitiers
    (jujubier ou grenadier)
    - Les sapins sont fatigués
    A la fin de chaque année
    Toutes ces guirlandes à porter
    Ca leur donne le dos courbé
    Les sapins sont enrhumés
    De vivre près des cheminées
    Sans air pur sans horizon
    Enfermés dans des maisons:58:
    Refrain
    -Les sapins en ont assez
    De faire de l'ombre l'été
    Sans être remerciés
    Et l'hiver d'être coupés
    Les sapins font grise mine
    Et attrapent des angines
    Qu'il soignent avec du parfum
    A la sève de sapin!:16:
    Refrain
    -Les sapins ont déclaré
    Que pour la nouvelle année
    Ils se mettront en congé
    La forêt sera fermée
    Les sapins s'en vont au vert
    Les sapins quittent l'hiver
    Pour aller se faire bronzer
    Au chaud sous les cocotiers!

    © Dominique Dimey

     ps: au fond de notre  jardin il y a 3 grands sapins
    Jeanne Chanteplume


     


    votre commentaire

  • LE VISITEUR

    Autour de la table toute la parenté
    Réunie disait le Bénédicité.
    En haut bout de celle-ci
    Un couvert plus soigné que les autres
    Attendait le Visiteur de la Merci
    Chemineau , mendiant ou tout autre.
    Alors que chacun s'apprêtait a s'asseoir

    On toquait à la lourde porte
    « Entrez , la porte est pas barrée »
    Disait le père à haute voix .
    Celle-ci s'ouvrait sur la visiteur espéré
    Avec lui entrait la froidure et le vent !
    Le père venu à sa rencontre
    L'accueillait  par ces paroles
    « Tu me fais ben d'l'honneur »
    Lui avançait le fauteuil paillé
    Pendant que la mère le débarrasse
    De ses hardes « mouillées »
    De son bâton , de sa besace
    « Prends place à not' table mon gars »
    Disait le père ,nous attendions qu'il se soit assis
    Pour prendre place à notre tour.
    Alors le père taillait la « miche »de pain
    En larges tranches , tandis que
    la mère apportait la soupière fumante. 
    « A lui l'honneur ,sers le en premier »
    Reprenait le père .
    Intimidés ,nous attendions notre tour
    Servis en second nous « les petiots »
    En l'honneur de l'ENFANT.
    Les grands servis tour à tour
    Tendaient  « l'assiette à calotte »
    Où la mère versait les « louchées »
    de soupe sur les tranches de pain.
    Le pétillement du feu accompagnait
    Le tic-tac de l'horloge , les ronflements du vent.
    .Nous avions du mal a restés éveillés ,
    dans un demi sommeil
    Il nous semblait voir le visiteur
    Ennuagé de poussières d'étoiles !
    Chacun sait que la nuit de Noël
    Chaque visiteur est un Ange !
    Chez nous on les appelait
    Les Mendiants d'Amour !

    Jeanne Chanteplume ....dite Baladine
    (extrait de ses "CONTES de l'ECHALIER")


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique