• UN EXTRAIT de mon site

     

    L'AUTOMNE....

    L'endormeuse saison prend ses aises. Suivant les jours Sidoine rencontre le vent et ses humeurs . Elle apprend à écouter ses murmures , ses grandes envolées lyriques , sa hargne .

    Réticente au début de leur rencontre , la jeune femme accepte de se laisser bousculer .

    Puis , charmée par cet exigeant , elle se laisse envelopper par ses fougueuses étreintes !

    Le soleil moins matinal se prélasse et sort avec paresse des draps cotonneux des nuages chamarrés de blanc , de gris ou parfois de bleu selon l'humeur du Temps ,pour s'enfouir le soir venu dans les édredons de plumes chatoyantes du couchant !

    Puis arrive le grand rendez-vous avec la Nuit et ses ombres bleues , ses chuchotements .

    Sidoine est surprise...par le «  froufrou »velouté des ailes de la Hulotte se posant en catimini sur une branche d'arbre pour scruter les secrets de cette dernière. « Les trottes-menus » des mulots qui se pressent rentrant d'une escapade ...vite ,vite avant que Dame Chouette ne les voit.

    Le glapissement du renard en chasse .

    Une branche qui craque , le froissement de feuilles entre les doigts de la brise font sursauter Sidoine ! Un faon apeuré traverse le sentier.....

    Tant de beauté l'émerveille....

    Avec Blanche et Félix elle va à la rencontre de cette Grande Dame Mystérieuse qui se fait effrayante ou charmeuse selon les vibrations de ses visiteurs .

    - « Il est bon d'être attentive , silencieuse... » conseille Blanche à la jeune « Eveillée ».

     

    Peu à peu celle-ci se laisse apprivoiser pour aller aux rendes-vous des Beautés qui ne se révèlent qu'à ceux qui y croit ! Sidoine s'épanouit , s'émerveille de ces découvertes si simples à portée de mains et de regards ; d'écoute du Cœur !

    - « Petite , quand tu ouvres les Portes de ton Etre pour accepter ces découvertes...tu reçois au centuple ! Sans t'en apercevoir tu cultives , affines tes sens en tissant des fils de soie pour aller de l'Avant . De Découvertes en Découvertes ta vie aura et as déjà un autre Goût » lui dit ainsi «  Blanchemain » la Vieille Mère !

    L'Automne va de l'avant dans un déferlement d'or de bronze , d'amarante et d'incarnat , c'est l'Eté de la Saint Martin !

    - « Nous voici à la Sainte Catherine » dit Zoé un matin.

    - Et alors ? questionne Sidoine .

    - Alors si on en croit les Anciens...à la Sainte Catherine , tous bois prend racines ma belle .

    Le moment est venu de planter arbustes , arbres et haies  » la renseigne Baptistin .

    Elle s'étonne de ce savoir qui marche à travers le Temps pour Ceux qui savent l'écouter et le comprendre .

    Au verger Baptistin , taille , plante avec Félix venu le rejoindre . Zoé en compagnie de Blanche font les confitures de figues ; de melon d'eau mélangé aux dernières tomates restées vaillantes au potager et qui ne mûriront plus.

    Pommes , noisettes rentrent au bercail ; les unes posées sur des claies de châtaigner les autres dans des paniers plats tressés par Blanche . Elles vont « se bonifier » finir de mûrir se ratatiner en compagnie des « poirillons » au grenier dans la petite chambre réservée à cet usage .

    Les unes et les autres ne paieront pas de mine mais ...quelles saveurs !

    Un soir avant « la soupe » Baptistin apporte une poche de papier jaune un peu taché . Il la tient avec précaution , puis dénoue le brin de raphia qui la ferme pour en sortir avec une mine de chat gourmand....une grappe de raisin toute « défeuillée »....Les grains d'ambre du fruit semblent des pierres précieuses . Il y en a cinq en tout...Sidoine n'a jamais vu pareille merveille !

    - « Goûtez petite «  dit-il en lui en donnant une . Elle se sent maladroite , consciente que ce qu'elle tient du bout des doigts est la précieuse Alchimie de la treille , de la terre , du soleil , de la pluie de l'air unis au Savoir-Faire de Baptistin !

    Elle détache avec délicatesse un grain ambré , le porte à se lèvres , le laisse glisser dans sa bouche...c'est rond , doux , soyeux....

    Elle le tourne , le retourne avec sa langue et...claque l'écrase contre son palais ! Hum ! que c'est bon , elle se délecte de cette gorgée de nectar !

    Tous attendent , sont suspendus à ses lèvres si je puis dire , retiennent leur souffle. Devant son visage ravi Baptistin ose dire :

    - «  Alors Demoiselle c'est pas l'Paradis ça ?

    - Hum , ah , c'est ...c'est...

    - Délicieux » conclut Félix .

    Et Zoé de reprendre en riant et croquant d'un air gourmand les grains dorés :

    - « C'est du bonheur Mam'zelle Sidoine .

    Blanche conclut :

    - La vie est comme ça quand on laisse faire avec soin l'opération patiente des choses où plutôt la Fusion des Choses ! »

    Elle les regarde avec tendresse , ces quatre là lui sont chers !

    Sidoine se sent chez elle dans cette Auberge au cœur de la nature qu'elle apprend non seulement à découvrir mais à aimer et à comprendre .

    Qu'ils sont loin les baratineurs aux noms pompeux se pavanant , se bousculant , s'aplatissant l'un pour un grade , l'autre pour une invitation dans cette « Cours des miracles » que l'on appelle le Monde...le Beau Monde où tous les coups sont permis. Elle en a terriblement souffert surtout après l'absence de Grégory et de Blaise ..... Aujourd'hui c'est fini tout ça 

    Quelques jours sont passés depuis la Sainte Catherine et la soirée mémorable où Sidoine a rencontré l'Ambre du Raisin .

    La pluie et le vent hurleur ne l'effraient plus .

    http://atraverslemiroir.e-monsite.com/


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :